À lire sur le Club des Médecins Blogueurs Headline Animator

dimanche 1 mai 2011

Les sportifs me font ch... !


Il se trouve que notre région est assez prisée des sportifs désirant s'entrainer en altitude.
En mi saison, il est donc fréquent de les rencontrer au centre médical.
Pour que les choses soient claires, je fais une communication aux sportifs du monde entier qui viennent à ma consultation.
"Sportif, ami sportif, prends bien note de ce qui suit avant de me demander des trucs bizarres, parce que ça a tendance à m'énerver" :


1)  Non, je ne connais pas l'anaérobiose biodynamique du Dr Schmolbec de l'université de Cracovie ni la méthode miracle du professeur Derathay, de la Faculté de médecine de Marrakech qui améliorent les performances sportives sans être du dopage (?) par conséquent je ne peux pas les prescrire !

2)  Non, je ne t'injecterai pas ces putains de petites ampoules crado avec des écritures en Cyrillique ou en arabe dessus. Je ne sais pas ce qu'elles contiennent mais je me doute que ce ne sont pas des vitamines. Et puis d'abord, je ne suis pas infirmier !

3)  Non, il est hors de question que je te fasse une infiltration du tendon d'Achille, juste parce que c'est bientôt la demi finale des qualificatifs du championnat des coupes inter régionales du critérium de tennis de table aquatique et qu'il faut que tu sois au top pour l'évènement. Une tendinite ça se soigne d'abord par le repos, Merde!

4) Si tu as 32 ans et que tu es 26ème régional de tennis. Soyons sérieux, tes chances de gagner Roland Garros sont peu importante, faibles, très faibles, insignifiantes, infimes, microscopiques, allez disons le mot inexistantes. De toutes manières, je ne ferai pas des pieds et des mains pour tenter d'obtenir une injection de cellules souches, censée guérir ta déchirure musculaire.  C'est portenawak !

5) Non, je ne prescrit pas d'IRM en urgence pour une entorse de cheville, bénigne. Tu feras comme tout le monde : attelle et kiné. Ou tu iras voir ailleurs.

6) Je me fous de savoir à combien est ton potassium, ton calcium, ton magnésium globulaire, ta ferritine, ta TSH... C'est déjà bien gentil de la part de ton médecin traitant de t'avoir prescrit tout ça il y a 2 semaines, remboursé par la sécurité sociale. Et l'hématocrite, c'est pareil, on ne va contrôler toutes les cinq minutes !

7) Arrête de t'écouter en permanence ! Cette microdouleur à la face postérieure de la cuisse qui arrive lorsque tu as couru 15 km et qui est là, non là, enfin là je crois, non, plutôt là, à droite, ou alors à gauche ...tiens, je ne la sens plus... Bref, c'est rien !
T'as qu'à courir seulement 14 km !

8) Si tu as des douleurs musculaires ou articulaires, tu peux aller voir le kinésithérapeute ou un masseur, mais il n'y pas vraiment de raisons que ce soit remboursé par la sécurité sociale. Tu n'es pas malade ! Tu soumets juste ton corps à des contraintes excessives. Alors arrêtes d'insister, ça me gonfle !

Oui, le sport à outrance, ça peut faire mal. On a des contractures, des courbatures, des ampoules, des engelures, des entorses, parfois même des fractures... et je ne peux pas y faire grand chose.
Si l'on exagère, on peut même y bousiller ses genoux, ses vertèbres ou ses disques, ses épaules...
Soyons sérieux, tu ne seras sans doute jamais un super champion. Alors pourquoi ne pas faire du sport juste pour le plaisir.
Fais toi plaisir bon sang ! et respecte toi quand tu arrives à tes limites. Intéresse toi à plusieurs choses dans la vie. Vois plus loin que ton ballon, tes skis, ta piscine, ton cheval, ton cours de tennis...
et arrêtes de tricher avec le règlement ou avec ton corps.
J'ai plus de plaisir et de facilité à travailler avec ceux qu'on appelle les toxicomanes qu'avec ceux qu'on appelle les sportifs.

6 commentaires:

  1. Sauf que le sport à hautes doses c'est une forme d'accoutumance. On a besoin d'en faire de plus en plus pour avoir sa dose efficace d'endorphine ... ;o) Bon courage avec tous ces sportifs de tous poil !!!

    RépondreSupprimer
  2. Pas faux ! le sport à haute dose est une addiction socialement encouragée.

    RépondreSupprimer
  3. Super post, morte de rire !

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, dans la même veine("J'ai plus de plaisir et de facilité à travailler avec ceux qu'on appelle les toxicomanes qu'avec ceux qu'on appelle les sportifs." ):


    http://www.dailymotion.com/video/x86525_ca-sert-a-rien-un-sportif_creation

    RépondreSupprimer
  5. Je me limite avec un promenade quotidenne avec mes deux toutous de ca 75 à 90 minutes en forêt. C#est assez physique, m'ais j'adore voir le soleil se lever sur le champs, le vent qui chante dans les arbres ou sur les chmaps, voir les biches et les lièvres (même si parfois je me retrouve au sol - l'instinct de chasse!de toutou). Je suis une anti-sportive convaincue, car se ballade avec ses bestioles n'est pas du sport simplement du plaisir - même sous la pluie!

    RépondreSupprimer
  6. Pas faux, il vaut mieux faire dans la modération et respecter le repos pour son corps, vouloir trop en faire, souvent ça finit mal.

    RépondreSupprimer